Archive | Uncategorized RSS feed for this section

Delivery Hero, holding de Foodora, lève 387 millions d’euros

1 Juin

La levée de fonds a été faite auprès de Naspers, multinationale du secteur des médias basée en Afrique du sud qui est également l’un des principaux investisseurs du secteur de la tech. Par cette augmentation de capital, Naspers est devenu actionnaire minoritaire de Delivery Hero, qui opère dans la livraison à domicile dans plus de quarante pays depuis déjà six ans avec 300 000 restaurants partenaires. Fondée en 2014 à Münich, dans le cadre de l’incubateur Rocket Internet, la start up Foodora a été cédée à Delivery Hero en 2016.
La filiale française de Foodora a été créée en juin 2015. Elle compte actuellement 100 employés et 2 000 coursiers et connaît, selon ses dirigeants, une croissance de ses livraisons de 20% à 40% par semaine. Huit villes sont aujourd’hui ouvertes : Bordeaux, Nantes, Lille, Paris, Lyon, Strasbourg, Montpellier et Toulouse. Foodora France a effectué plus de 2 millions de livraisons depuis le lancement.

L’Agence du Numérique devient interministérielle

30 Mai

Les politiques publiques pilotées par l’Agence du Numérique (Plan France Très Haut Débit, Programme Société Numérique, Initiative
 French Tech) sont conservées au sein de l’Agence, désormais sous la double autorité du Ministère de l’Economie et du Ministère de la Cohésion des territoires ; et à disposition de deux autres ministères (Ministère de l’Education nationale, Ministère de l’enseignement
supérieur, de la recherche et de l’innovation) et un secrétariat d’Etat (Secrétariat d’Etat chargé du Numérique).
« Les décrets d’attribution parus au JO du 25 mai 2017 marquent donc le caractère pluri-ministériel de l’action de l’Agence du Numérique.Cette double tutelle et ces mises à disposition positionnent l’Agence comme un centre de ressources interministériel, nous permettant de répondre avec plus d’efficacité à la feuille de route que définira le Gouvernement sur le sujet du numérique », précise Julie Ageron,sa chargée de communication.


 

Facebook suscite le courroux de la CNIL

18 Mai

On ne peut pas faire tout et n’importe quoi avec les données personnelles, et cela qu’on s’appelle Dupont ou Facebook. La décision exemplaire de la CNIL à l’encontre du réseau social coupera court, il faut l’espérer, aux attaques contre la vie privée qui se multiplient sur le net. La formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 150 000 euros, rendue publique, à l’encontre des sociétés Facebook Inc. et Facebook Ireland. En 2015, à la suite de l’annonce par Facebook de la modification de sa politique d’utilisation des données, la CNIL a procédé à des contrôles sur place, sur pièces et en ligne afin de vérifier la conformité du réseau social à la loi Informatique et Libertés. Ces actions s’inscrivent dans une démarche européenne à laquelle participent cinq autorités de protection ayant également décidé de mener des investigations sur les pratiques de Facebook. Les contrôles conduits par la CNIL ont permis de relever l’existence de nombreux manquements à la loi Informatique et Libertés. Il a notamment été constaté que Facebook procédait à la combinaison massive des données personnelles des internautes à des fins de ciblage publicitaire. Il a aussi été constaté que Facebook traçait à leur insu les internautes, avec ou sans compte, sur des sites tiers via un cookie (« datr »). Au regard des manquements constatés, la présidente de la CNIL a décidé, le 26 janvier 2016, de mettre en demeure les sociétés Facebook Inc. et Facebook Ireland de se conformer à la loi Informatique et Libertés, dans un délai de trois mois, renouvelé une fois à la demande de Facebook. Les deux sociétés ayant adressé à la CNIL des réponses insatisfaisantes à un certain nombre de manquements de cette mise en demeure, la présidente de la CNIL a désigné un rapporteur pour que soit engagée une procédure de sanction à leur encontre. 
https://www.cnil.fr/sites/default/files/atoms/files/san-2017-006.pdf
https://www.cnil.fr/fr/declaration-commune-des-autorites-de-protection-des-donnees-personnelles-des-pays-bas-de-la-france



La French Touch a sa conférence à Paris

3 Mai

Après 3 ans d’existence et déjà 4 éditions aux Etats-Unis, La French Touch Conference va lancer sa première édition à Paris le 14 juin prochain chez WeWork France, dans le 9ème arrondissement de Paris. Son objectif, célébrer le dynamisme de l’écosystème entrepreneurial français à l’international, et mettre en avant des réussites françaises venues du bout du monde.
Le mois de juin sera aussi l’occasion pour La French Touch Conference de revenir à New York avec la quatrième édition de La French Touch Conference New York City (27 et 28 juin), et d’ouvrir, le 26 juin, la deuxième édition de « Pitch in the Plane », compétition de start-up qui se déroulera à bord d’un vol OpenSkies Paris-New-York.
http://lafrenchtouchconference.net/paris/2017/

Crédit photo : WeWork/Benoit Florecon

La réalité virtuelle en rayon chez Decathlon

3 Mai

Toujours précurseur dans l’usage des nouvelles technologies, l’enseigne Decathlon, qui possède 1 176 magasins à travers le monde et emploie près de 78 000 collaborateurs, se lance dans la réalité virtuelle pour agrandir son rayon de tentes Quechua. Aujourd’hui, la gamme composée de quatorze modèles allant de deux à huit places nécessiterait 500 m2 de surface pour l’exposition de tous les modèles afin de permettre à l’acheteur de comparer les différents produits. Par manque de place, seulement un quart des modèles sont aujourd’hui visibles en magasin, et bien que les vendeurs se tiennent à disposition pour déplier les modèles non exposés, l’opération est souvent longue et inconfortable. A ce jour, un utilisateur ne peut donc ni tester la tente, ni connaître toutes ses caractéristiques lors d’un achat.
Avec la réalité virtuelle, Decathlon entend pallier ce manque d’espace. La marque va doter douze de ses magasins français de ce nouveau concept. Équipés de masques HTC fournis par le magasin, les utilisateurs pourront découvrir les caractéristiques des produits dans un décor virtuel très proche du réel. Il sera possible de découvrir les quatorze tentes Quechua dans trois décors – montagne, forêt ou désert – tout en réglant virtuellement la luminosité et le type d’intempérie.

Waverly Labs uberise la traduction

16 Mar

Décidément, aucun métier n’est à l’abri de l’ubérisation. Celle des traducteurs et autres dictionnaires de langues passe par l’intelligence artificielle. La start up américaine Waverly Labs a développé une application qui convertit automatiquement dans la langue de chacun les propos de deux personnes qui conversent ensemble dans des langues différentes. Le kit de traduction (écouteurs et app pour smartphone) est en prévente sur Indiegogo au prix de 249 dollars au lieu de 299. Selon la start up, le produit sera disponible à la fin de l’été.

La Ville de Paris crée le Paris Tech Festival

8 Mar

Du 4 juin au 7 juillet, la Ville de Paris accueillera plusieurs événements internationaux dédiés à l’innovation sous toutes ses formes. Afin de mettre en exergue la vitalité de ce secteur et donner plus de visibilité à ces événements chaque année plus nombreux, elle a décidé de créer le Paris Tech Festival pour fédérer et célébrer ces initiatives.
Les événements présentés dans le cadre du Paris Tech Festival sont :
– 4 juin – Paris Drone Festival sur les Champs Élysées
– 8 au 10 juin – Futur en Seine à la Grande Halle de la Villette
– 9 au 11 juin – Maker Faire Paris à la Cité des Sciences et de l’Industrie 
15 au 17 juin – Viva Technology à la Porte de Versailles  
– 28 juin au 2 juillet – Fashion Tech Festival à la Gaité Lyrique
– 5 au 7 juillet – Paris OuiShare Fest à Pantin