Archive | Uncategorized RSS feed for this section

Deux solutions blockchain primées au hackathon Act4New du Syntec Numérique préparant le monde post-Covid

22 Mai

Trouver des solutions numériques pour améliorer le quotidien post-coronavirus était le challenge d’Act4New organisé par Syntec Numérique et ses partenaires du 30 avril au 17 mai 2020. 36 heures c’est le temps qui a été laissé aux équipes du hackathon pour réaliser un prototype de solution numérique. Ce qui leur a servi de base : des idées issues de la société civile, qui avaient préalablement été déposées sur le site d’Act4New par tous les participants volontaires.
Le Jury a récompensé l’équipe Covidonationerspour son prototypage d’une solution qui permet le suivi transparent des dons réalisés aux organisations de santé grâce à la technologie blockchain. L’équipe Team4Change a, elle, remporté le prix Coup de Cœur du jury pour un dispositif de construction d’une identité numérique s’appuyant également sur la blockchain. Au total, 6 prototypes ont été sélectionnés par le jury.

La fintech Pennylane lève 4 millions d’euros en amorçage

18 Mai

En ces temps de pandémie où la gestion au plus près de la trésorerie est capitale pour les entreprises, Pennylane, fintech pionnière de la comptabilité de pilotage en temps réel, annonce avoir levé 4 millions d’euros auprès de Global Founders Capital, Partech et  Kima Ventures. Sa plate-forme SaaS permet, via de nombreuses intégrations, de traiter les données financières des entreprises en temps réel. Ces données sont restituées aux décideurs dans un format adapté au pilotage : reporting, business plan, pilotage de trésorerie… Lancée il y a quelques mois en version beta, Pennylane accompagne déjà plus d’une centaine de start-up et PME telles que Luko, Liberkeys ou Pricemoov. Les fonds levés vont servir à poursuivre le développement de sa plate-forme et à étoffer ses équipes d’experts. La société en forte croissance compte embaucher 25 comptables supplémentaires cette année.

Etude Forrester / Intel : « Comment les PC vont orienter le travail à l’avenir »

15 Mai

Intel a chargé Forrester Consulting d’une étude portant sur le rôle des PC dans l’orientation du travail pour les années à venir. Menée auprès de 635 décideurs informatiques dans six pays dont la France, l’étude montre que si les entreprises commencent à réaliser l’importance d’améliorer les performances des PC et de soutenir leurs collaborateurs sur site comme en télétravail, elles connaissent des difficultés dans la mise en oeuvre des stratégies qui favorisent l’expérience employé et la productivité. L’étude se penche sur les gains de productivité obtenus grâce au renouvellement des PC et à la modernisation de leur gestion et sur la bataille des équipes informatiques pour maintenir des environnements sécurisés dans le paysage complexe des PC d’aujourd’hui. Elle aborde aussi la nécessité de privilégier des investissements dans le renouvellement des PC pour stimuler la productivité et l’expérience employé. Pour mémoire, Intel a annoncé début janvier le lancement de son projet d’innovation Athena qui vise à définir sa vision d’une nouvelle génération de PC portables.

La Direction Interministérielle du Numérique lance la 4ème édition du Fonds d’Accélération des Start-up d’Etat et de Territoire

13 Mai

FAST vise à soutenir des solutions numériques existantes développées par des administrations publiques – État ou collectivités territoriales -, pour en accélérer le déploiement et/ou le développement et en favoriser le passage à échelle. Les services retenus bénéficieront dès cet été et pour 6 mois d’un cofinancement de 50% de leurs budgets s’élevant entre 35 000 et 300 000 euros. Pour ce 4ème appel à candidatures, les projets en lien avec la crise du covid-19 sont les bienvenus. Les administrations candidates ont jusqu’au 15 juin 23 h 59 pour envoyer leur dossier à la DINUM. Parmi les services numériques développés par des start up d’Etat dans le réseau d’incubateurs beta.gouv.fr, on peut citer data.gouv.fr, le code du travail numérique ou encore CandiLib (inscription au permis de conduire en candidat libre).

Pacte pour le numérique : les associations professionnelles s’engagent

12 Mai

La crise a rapproché le Cigref, le Syntec Numérique, le Syntec Conseil et Tech In France qui ont engagé un important travail de collaboration depuis le 17 avril. Leur diagnostic : le numérique a été l’un des principaux amortisseurs de la crise économique et il sera le principal moteur de sa relance sous réserve de certaines conditions qu’ils se sont attachées à identifier.
Les 4 associations ont collectivement développé sept thèmes structurants qu’il conviendra de traiter en priorité pour permettre au secteur numérique de renforcer sa capacité d’entraînement de l’économie française au service de la compétitivité des entreprises. Ce Pacte pour le numérique, qui s’inscrit dans la perspective ouverte par le Pacte productif du Gouvernement et son plan de relance post-crise, est le suivant :
1. Instaurer une autorité interministérielle du Pacte pour le numérique.
2. Etendre le dispositif de suramortissement fiscal numérique à toutes les entreprises et à tous les projets de modernisation numérique, pour les investissements réalisés sur la période 2020-2022, et créer un crédit d’impôt pour la transformation numérique.
3. Cibler les investissements publics et privés dans le numérique en fonction de critères d’indépendance stratégique, de sobriété numérique, de résilience et de protection.
4. Refondre le rationnel de l’activité partielle afin de doter ce dispositif de crise de la capacité à préserver l’activité en même temps que l’emploi.
5. Soutenir l’emploi des jeunes diplômés, renforcer la formation et promouvoir la mixité.
6. Développer des actifs numériques stratégiques afin de réduire la dépendance technologique de l’Union européenne et renforcer la confiance dans le cyberespace.
7. Inventer les nouvelles formes de travail.

Citroën lance l’AMI, une voiturette 100% électrique

2 Mar

Citroën la pose en réponse concrète face aux nouvelles attentes de mobilité pour les courts trajets. On peut la conduire sans permis à partir de 14 ans en France. Qualifiée par Citroën « d’objet », AMI est pourtant bel et bien, appelons un chat un chat, une voiture. Décrite par le constructeur comme anticonformiste : 2 places, 100 % électrique, confortable et protectrice, compacte, agile et personnalisable. Le prix est abordable (6600 euros) et l’AMI sera aussi proposée en autopartage via Free2Move et en location longue durée à partir de 19,99 euros par mois. L’ouverture des commandes est prévue le 30 mars prochain en France et les premières livraisons aux particuliers en juin. En sus des circuits de distribution classiques de Citroën, l’AMI sera en démonstration et commercialisée dans une trentaine de magasins Fnac et Darty ainsi que sur leurs sites web. Des zones de tests événementielles en mode pop-up seront également aménagées à proximité des magasins pour que les clients puissent la tester sur rendez-vous.

Une boutique connectée nomade à la rencontre des artisans et commerçants

20 Sep

Belle initiative de la CCI Paris Ile-de-France qui utilise un pop-up store itinérant de 30 m2 pour faire découvrir les innovations technologiques du retail aux artisans et commerçants. La « boutique connectée » sillonne depuis le mois d’avril les départements franciliens à leur rencontre.
Conçue comme un espace de démonstration, elle permet de tester trente solutions digitales concrètes : création d’un site internet, tickets électroniques, cartes de fidélité, solutions de paiement sans contact, hologrammes, lunettes de réalité augmentée et virtuelle, solutions de click and collect… Ceci sur un parcours guidé, autour de quatre thématiques : attirer, vendre, fidéliser le consommateur et faciliter la gestion au quotidien.
À chaque arrêt de la boutique nomade, des animations sous forme d’ateliers de mise en application et de diagnostic numérique sont prévues afin de permettre aux commerçants de mieux connaître les nouvelles attentes de leur clientèle, rendre leur vitrine plus attractive, mieux afficher leurs produits ou encore renforcer leurs liens avec leurs clients.
Prochaines étapes de la boutique : Dammarie-lès-Lys le 27 septembre, Orly les 8 et 9 octobre et Sceaux, le 8 novembre. La boutique connectée franchira les frontières de l’Ile-de-France puisqu’elle sera dans le Doubs du 14 au 24 octobre, la CCI Paris Ile-de-Fance étant ouverte à toute proposition de la part des collectivités locales des autres régions de recevoir la boutique connectée dans leurs départements.